Les « ijazas » ont toujours existé depuis l’époque des premiers Muhaddithin

Selon Lacroix, les Muhaddithin contemporains font partie de la chaine de narrateurs du hadith.