Ibn Taymiya fut incarcéré dans cette prison, plus de sept siècles avant l’emprisonnement d’al-Albani