L’horlogerie du père d’al-Albani dans lequel le Sheikh a appris le métier d’horloger, à l’entrée se trouve son plus jeune frère.

Plus tard al-Albani devient indépendant et ouvre sa propre horlogerie à Damas. Il devient un des meilleurs horlogers de la ville.