Les articles d’al-Huzaymi dans les journaux arabes révèlent clairement son inculture générale, sa mythomanie et son ignorance de la religion musulmane

Après s’être converti au libéralisme, Nâsir al-Huzaymi a exploité son passé avec Juhayman pour discréditer les ulémas et lancer sa carrière journalistique.

Sheikh al-Albani explique dans sa « Silsila al-Ahâdith al-Da’îfa » que l’égarement du groupe de Juhayman était dû à leur ignorance profonde de la religion.

 

Les islamologues ont réécrit l’histoire de Juhayman dans une propagande insidieuse pour démontrer la « culpabilité idéologique » des savants de son époque.